Dream Team

Biz & love

Les Biz & Love de Fabio M. Mitchelli :

Mes plus profonds remerciements vont bien évidemment à tous ceux qui ont collaboré à cette grande aventure, ceux qui ont fait en sorte que cette petite idée née d’une plaisanterie sur les réseaux sociaux, entre Stéphane Marchand et moi-même, devienne un vrai projet et un événement concret.

Love à tous les graphistes, concepteurs Web, musiciens, bénévoles et tous les autres qui ont travaillé dur. Love à ceux qui ont su rire de nos mots, aimer nos phrases, les détester, dire les choses sincèrement, Love à ceux qui ont pleuré et ceux qui ont frissonné en lisant ce texte si singulier qu’est « Dolly’s Bible ». Love aussi à tous ceux qui nous soutiennent, qui nous suivent depuis le début sur les réseaux sociaux, mais je tends aussi la main à tous ceux qui nous détestent, ceux qui ont ri en lisant D.B, ceux qui ont cru que nous étions fou, ceux à qui l’on montrait la lune de l’index et qui regardaient le bout de notre doigt. Bref, le rêve se vit, se joue et, dans cette époque, cette société où tout se monnaye, où tout est référencé et où l’écu reste le verbe qui nous affuble d’une valeur, l’Homme perd ses repères, il ségare et il n’a plus le temps de rêver. Alors, Love à tous ces génies qui ont apporté leur contribution à l’aventure « Dolly’s Bible », de façon bénévole, ces « frères » talentueux qui nous ont permis de vous construire l’ébauche d’un rêve.

Un immense remerciement aussi pour un homme qui a un cœur « gros comme ça », et qui sait s’effacer lorsqu’il doit s’effacer, un homme généreux, drôle, humain. Et pour tout cela, tes rires, tes sourires, tes conneries, tes blagues, un immense Big Love à toi monsieur Gérard Coquet.

Si ce livre est une fable, un conte de fées moderne, une légende urbaine, une histoire à dormir debout, couché, seul ou a deux, il n’en est pas moins un message, une métaphore sur la vie, une petite musique de l’existence sur le tracé de notre destin. Ce roman reste une parabole qui permet d’ouvrir les yeux sur ce que l’on ne voit pas, ou de les ouvrir sur un rêve que l’on aimerait vivre dans la vraie vie. Ce livre a été écrit pour tous ceux qui fantasment, qui rêvent, qui aiment, pour tous ceux qui sont des légendes et qui ne le savent pas, et pour toutes les légendes qui aimeraient redescendre sur terre et redevenir un être à peu près normal. Cette métaphore sur la vie, sur ce que nous représentons dans la vie, sur ce que nous pourrions bien devenir, renvoie le simple reflet de notre monde comme il est devenu.

Je vous Love, vous tous, chers lecteurs, cher humains, chers amis, pour tous les jours m’apporter la matière nécessaire à la fabrication de mes rêves, pour me permettre de m’inspirer de vos âmes et dépeindre vos vies.

Cette rocambolesque histoire vous appartient, puisque « Dolly’s Bible » c’est vous, c’est nous, c’est le monde entier tel qu’il est, ou tel qu’il sera.

Enfin je remercie bien chaleureusement les tous premiers lecteurs de « Dolly’s Bible », ainsi que les adorables chroniqueurs qui ont de leur plume mis en lumière l’O.L.N.I qu’est notre ouvrage, Love à eux pour avoir eu envie de faire cette découverte avant le grand plongeon.

Love à Zed Moreau pour son génie et sa générosité. Love à Olivier Borne qui travaille désormais sur le « frère » anglais de « Dolly’s Bible. Love au groupe « The Sniper’s Way Gang » pour la réalisation de cette stupéfiante bande originale intitulée « Downtown Nazareth District ». Love au pilote Sébastien Michaud, pour nous avoir fait perdre le contrôle en réalisant un « car wraping » publicitaire sur la carrosserie de son véhicule de glisse.

Big Love à Sarah d’être toujours à mes côtés.

Big Love à Stéphane Marchand, mon frère de plume, qui fait désormais partie de ma vie, et sans qui cette incroyable odyssée n’aurait jamais vu le jour.

Merci aux « Racines du mal » de Maurice G.Dantec.

Un clin d’œil à David Lynch pour l’inoubliable « Twin Peaks », à Hank Moody pour ce qu’il nous inspire, à Philip K. Dick et Ridley Scott pour cette bombe nommée Blade Runner qui nous a tant inspirés et a contribué à tracer la trame de « Dolly’s Bible ».

En attendant le second tome, ne perdez pas le contrôle…

Biz & Love.

Les Biz & Love de Stéphane Marchand :

Mes plus profonds remerciements vont bien évidemment à tous ceux qui ont collaboré à cette grande aventure… Stop And Lol ! Ca c’est le texte de mon frère, Fabio. Un super mec qui est entré dans ma vie lui aussi. C’est l’allié passionné qui se bat à mes côtés depuis des mois, bientôt deux ans, pour réaliser un rêve auquel nous croyons dur comme fer. Nous aimons caresser les mots, leur faire l’amour, et nous considérons cette fameuse « magie de la vie qui gouverne nos destins » comme une matière à travailler avec autant de respect que d’impertinence. Nous rêvons de livres, d’épopées, et nous mettons tout en œuvre pour réaliser le film de notre vie. Celui de VOTRE vie en fin de compte. « Dolly’s Bible » est une aventure qui ne fait que commencer. Notre Légende Urbaine va s’immiscer çà-et-là, sera traduite dans plusieurs langues (la version Skakespeare est en cours) Deux tomes encore sont à venir et nous sommes impatients que vous puissiez bientôt vous y plonger pour y perdre le contrôle. Et nous avons plein d’autres idées, des pochettes remplies d’autres surprises, car il est plus qu’évident que notre envie d’écrire ensemble est loin d’être épuisée. Nous n’avons pas fini de réinventer la vie pour vous emmener découvrir les choses derrière les choses. Avec Fabio nous ne sommes pas mariés, mais nous sommes en osmose sensuelle et nous désirons beaucoup d’enfants avec de belles petites gueules de métaphores.

J’en viens aux remerciements.

Tout d’abord, il « faut » savoir que je vis comme un sauvage. Quelque part dans les bois, une semaine sur deux avec les deux petits hommes de ma vie. Les aimer tant, les admirer grandir me comble et me donne envie de colorier mon cœur chaque jour pour les remercier d’être là. A part ça donc, j’ai quelques vrais amis à la vie à la mort qui se comptent sur les doigts de pied d’un unijambiste.

Je suis un sauvage, et pourtant…

L’aventure de notre livre m’a permis de rencontrer toute une galerie magnifique de personnages à part. Je ne parle pas des personnages de « Dolly’s Bible », bien que chaque tome proposera de vous faire découvrir deux personnes de la vie réelle transformés en héros de roman. Je ne parle pas non plus des lectrices et des lecteurs qui patientent depuis toujours et ne cessent de nous prouver leur fidélité. Ça c’est magique, c’est l’essence de notre envie d’écrire. Sans vous, chères lectrices et chers lecteurs, nous serions minuscules. Il suffit d’un livre et d’un premier regard pour qu’une histoire commence…

Biz & Love à Zed Moreau, mon voisin et ami. Tu es quelqu’un de rare, doué, généreux, cash. Merci pour tes actes gratuits qui nous rendent si riches. Notre site est magnifique et réglé comme une mécanique de précision. Merci pour tes amis musiciens qui ont composé avec toi la BO du teaser de « Dolly’s Bible » rien que pour le plaisir. Gloire aux fous-furieux du « Snipers’s Way Gang ». Merci pour votre enthousiasme héroïque.

Biz & Love à Gérard Coquet, un homme, un vrai. Gerard alias Mister Diamond dans mon cœur, ne change jamais de la vie et viens boire du vin sur ma terrasse aussi souvent qu’il te plaira. On parlera de l’Irlande, on parlera des femmes et du monde comme il va… et au milieu coulera une rivière.

Biz & Love à Olivier Borne alias Mister Skakespeare in Love with Dolly’s Bible. Merci infiniment de nous accompagner si bien pour trois fois rien. Tu nous offres l’Amérique en quelque sorte avec un naturel exceptionnel. Je n’oublie pas que je dois écrire des chansons pour ton groupe.

Biz & Love à Gérard Collard qui nous suit dans cette aventure où il tient également le si beau rôle de Gerald Marvel, un libraire à part qui lui colle à la peau.

Biz & Love à Sébastien Michaud alias le Maestro de la glisse. Je suis ravi que tu sois un des futurs héros de « Dolly’s Bible ». Merci pour la déco sur le casque et la voiture de course. Un jour, quand j’aurai à nouveau le bonheur de rouler en Porsche, je viendrai me perfectionner sur la piste Michelin, c’est promis.

Biz & Love à Tony Fricot, l’homme au cœur gros comme ça ! Tu fais rêver les enfants avec ton manège, ton charme, ton bagout et ton rire ensoleillé. Tu continueras de le faire dans le Tome 2. Et avec Seb tu vas rouler à bord de Little Bastard Replica, la réplique de la Porsche 550 Spyder de James Dean.

Biz & Love à mon ami Tony Sancho pour sa composition qui figure dans la BO de Dolly’s Bible. « Christiane » est une chanson très importante pour un personnage pivot de notre incroyable histoire. Une question : pourquoi laisses-tu mourir ton Ovation dans son étui ?

Biz & Love à Dominique Maisons qui sort tard en boite lors des salons ! Merci pour cette étrange proposition que tu m’as faite et dont j’annoncerai la couleur plus tard si le shooting se réalise. Ce serait encore un joli moyen de faire parler de « Dolly’s Bible » et c’est trop cool d’y avoir pensé.

Biz & Love à Lucie Merval, lumineuse compagne de Gerald Marvel dans le Tome 1 et libraire passionnée dans la vraie vie. Merci d’avoir été bouleversée par notre histoire.

Biz & Love aux auteurs passionnés de nos premières chroniques : Loley, Lucie, Karine, Gaylord, Ludovic. C’est beau tout ce que vous faites dans vos blogs respectifs. Respect !

Biz & Love à Olivier Poizac, mon grand ami, toujours là, toujours discret et fidèle à en pleurer. Celui qui ne m’a jamais jugé et c’est si rare les gens qui ne jugent pas. Merci également pour la couverture de notre livre dont tu es à l’origine. Je te souhaite le meilleur pour le magnifique travail que tu accomplis en peinture. Sache que tu as une place de V.I.P dans mon cœur à jamais.

Biz & Love à Nicolas Bouvier, l’auteur de notre photo de couverture. Je n’arrive pas à te joindre, là-bas outre-atlantique, mais je ne désespère pas. Tes images, cher « inconnu », sont tout simplement magnifiques.

Biz & Love à Sarah. Merci pour tes sourires et ton implication dans cette petite odyssée.

Biz & Love à David Lynch, Ridley Scott, David Duchovny alias Hank Moody, et à tous ceux qui font que le cinéma nous donne envie de vivre et laisser vivre. Biz & Love à toutes ces Légendes disparues que nous faisons revivre dans « Dolly’s Bible ».

Biz & Love à Frank Sinatra. Biz & Love à tous les musiciens, chanteurs, compositeurs qui ont rythmé les chapitres de ce premier tome.

Et voilà ! Rendez-vous bientôt dans la vraie vie pour une grande fête au bord de la mer.

Vous êtes des gens ordinaires « extraordinaires » sans savoir qu’aux yeux de Fabio et moi-même vous comptez tant que vous en devenez des petites Légendes.

Et pour finir, je remercie mes parents qui sont là pour moi depuis toujours. Avec mes deux petits mecs ils sont assurément les garde-fous qui m’interdisent d’aller faire un tour en voiture de sport de l’autre côté du miroir, ils sont la lumière qui m’insuffle la force d’aimer infiniment toutes ces petites choses de la vie où se cachent des sourires à n’en plus finir. Sans ces 4 fantastiques, croyez-moi, je n’aurais pas tant que ça l’envie folle de me faire « remarquer », ni celle d’éprouver le « dur désir de durer… »

A la fin du magnifique film de Capra, on découvre cette dédicace sur un livre : « La vie est belle quand on a des amis »… En l’occurrence, c’est tellement vrai !

So, Big Love & Biz & Love & Sex & Peace & Harmony à toutes et tous.

« Sea » U very very soon. De tout cœur…

Les membres de la Dream Team

Gerard-Coquet-resize

Gérard Coquet

Retrouvez Gérard Coquet sur le facebook…

OlivierBorne

Olivier Borne

Traducteur

alias Mister Skakespeare in Love with Dolly’s Bible.

SebastienMoreau1

Zed Moreau

Création Web

christiane

Tony Sancho

Compositeur et interprète de la BO de Dolly’s Bible. « Christiane ». Une chanson très importante pour un personnage pivot de notre incroyable histoire.

" The Sniper's Way Gang "

SebastienMoreau1

Zed Moreau

Chant lead, Choeurs, Direction Artistique

DominiquePautrel

Dominique Pautrel

Claviers, Composition, Arrangements

DavidLelandais

David Lelandais

Basse

LoicLelandais

Loïc Lelandais

Guitare

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *